fbpx

PREVENTION DU RISQUE DE CONTAGION DU COVID-19 A COMPTER DU 11 MAI

Ce memento préparatoire à une reprise des activités de formations et de conseils en entreprise, s’appuie sur les recommandations du Ministère du Travail et du SYNTEC (Syndicat de rattachement) ainsi que sur la publication quotidienne des informations du ministère de la Santé.

Les règles évoluent quotidiennement, et donc elles peuvent être revues et corrigées à tout moment sans préavis

Parmi les mesures importantes, en premier lieu privilégier la formation à distance, qui est de nature à éviter le risque en supprimant les circonstances d’exposition. Cela doit être la règle chaque fois que la formation à distance  peut être mis en œuvre.

Les recommandations indiquent que le télétravail est à priorisé au moins sur les 3 prochaines semaines.

Toutes les actions en entreprise doivent respecter les 3 phases suivantes :

  • Se préparer avant la formation
  • Réaliser son action de formation en toute sécurité
  • Nettoyer et s’améliorer après la formation

Les actions à réaliser son structurés en fonction des rôles de chacun dont voici le code couleur :

L’entreprise qui accueilleLes clients / stagiairesLe consultant / formateur

1 – SE PREPARER AVANT LA FORMATION

En préparation à la reprise des activités en entreprises et selon les règles actuelles qui peuvent être revues quotidiennement, la mise en œuvre des actions de formation doit respecter les règles suivantes :

Sur le lieu de la formation, par l’entreprise qui accueille la formation

  • Mettre en place des dispositifs d’information relatifs aux comportements à adopter à destination des salariés et de toute personne entrant dans l’entreprise (informations communiquées et actualisées par le gouvernement)
  • Mettre en place un dispositif d’échelonnement des entrées / sorties dans les espaces communs
  • Délimiter un espace d’accueil avec un minimum d’un mètre entre chaque personne, par exemple en espaçant les chaises, en marquant avec du ruban adhésif, …
  • Dans la mesure du possible, différencier la porte d’entrée et de sortie des locaux de l’entreprise
  • Limiter l’accès aux espaces communs, avec une communication relative à la distance de sécurité d’un mètre minimum entre les personnes qui les occupent
  • Solliciter auprès du client ses règles de prévention en cas d’interventions d’entreprises extérieures
  • Nettoyer fréquemment les espaces à risque :
    1. Postes de travail, notamment les bureaux partagés
    2. Espaces communs : salle de pause, couloirs, etc.
    3. Matériels communs : imprimante, téléphone, etc.
    4. Surfaces telles que : poignées de porte, rampes, sanitaires, etc.
    5. Certains objets présents sur le site de l’entreprise (dans le cas où le gouvernement émettrait des préconisations particulières)
  • Nettoyer les locaux conformément aux préconisations des autorités sanitaires, particulièrement en cas de survenue d’un cas COVID-19 au sein de l’entreprise
  • Communiquer sur l’obligation faite à tout salarié présentant des symptômes identifiés par les autorités comme liés à la pandémie de COVID-19 de se signaler à l’employeur
  • En cas de signalement :
    1. Le salarié présentant des symptômes est renvoyé chez lui s’il est en capacité de se déplacer, avec pour consigne de contacter son médecin traitant
    2. Nettoyer les espaces de travail du salarié concerné

Pour le formateur

  • Veiller à disposer de son justificatif de déplacement professionnel
  • Informer précisément le client sur les modalités de l’intervention (ex : point régulier concernant les salariés intervenant sur site, éventuel besoin technique lié à l’intervention, etc.)
  • Déterminer conjointement les modalités d’intervention et les zones de travail de façon à limiter les contacts et interactions

Pour les stagiaires

  • Veiller à disposer de son justificatif de déplacement professionnel
  • Le stagiaire peut venir avec son propre matériel de travail

2 – REALISER SON ACTION DE FORMATION

L’intervention en entreprise nécessite des aménagements particuliers impératif dans le but de protéger les salariés et intervenants extérieurs dans les entreprises du risque de contamination.

Sur le lieu de la formation, par l’entreprise qui accueille la formation

  • Mettre à disposition des salariés et des personnes entrant dans l’entreprise des agents nettoyants adaptés
  • Distribuer aux salariés des équipements de protection individuels spécifiques et adaptés en fonction des recommandations du gouvernement
  • Communiquer sur l’obligation pour les salariés de les porter
  • En cas de situation accidentelle : éviter les regroupements spontanés et non sécurisés de personnes
  • Si possible, aérer fréquemment les locaux (au moins 3 fois par jour) en ouvrant les fenêtres au moins 10 minutes

Pour le formateur

  • Veiller à disposer de son justificatif de déplacement professionnel
  • Veiller au respect des dispositions en vigueur dans l’entreprise
  • Disposer de son propre équipement (savon et eau, gel, sac-poubelle individuel, masques et lingettes le cas échéant, etc.)
  • Informer les stagiaires des règles spécifiques en vigueur sur le site
  • Limiter les déplacements au strict nécessaire
  • Respecter et faire respecter les gestes barrières et les règles de distanciation

Pour les stagiaires

  • Veiller à disposer de son justificatif de déplacement professionnel
  • Disposer de son propre équipement (savon et eau, gel, sac poubelle individuel, masques et lingettes le cas échéant, etc.)
  • Respecter les gestes barrières et les règles de distanciation

3 – NETTOYER ET S’AMELIORER APRES LA FORMATION

Sur le lieu de la formation, par l’entreprise qui accueille la formation

  • Capitaliser les retours d’expérience qui pourront être valorisés en fin de pandémie
  • S’assurer de l’approvisionnement et de la disponibilité des produits suivants :
    • Savons / gels
    • Mouchoirs
    • Sacs-poubelles
    • Le cas échéant : lingettes, produits ménagers compatibles avec les équipements (clavier, souris…)
  • Évacuer les déchets via les filières d’élimination classiques

Pour le formateur

  • Capitaliser les retours d’expérience qui pourront être valorisés en fin de pandémie

Pour les stagiaires

  • Évacuer les déchets via les filières d’élimination classiques

 

 

covid-19

 

 

En cas de non-respect des règles, ou de l’impossibilité de les mettre en application, l’action de formation ne peut avoir lieu dans les conditions réglementaires. Le principe de précaution s’impose et le droit de retrait peut être appliqué, la formation sera réalisée à distance.

Lors de la formation chacun doit s’assurer à ce que :

  • Que les consommables permettant de respecter les consignes doivent être disponibles : gel hydro-alcoolique pour les mains, kit de nettoyage habituel (savon, moyen de séchage), etc.
  • Si possible, de laisser les portes ouvertes pour éviter les contacts avec les surfaces
  • Au retour et au partage d’expérience des aléas de la journée pour adapter les procédures et mesures initialement prévues

La préconisation d’utilisation du masque est la suivante :

Utilisation pour chacun des travailleurs d’un masque barrière de catégorie 1 ayant un niveau de filtration minimal de 90 à 95 % (exclusion des masques barrière de catégorie 2 avec une efficacité de filtration de 70 à 80 %). Si disponible, l ’utilisation d’un masque FFP1 peut être également utilisé

  • En cas d’effort intense, envisager le changement du port du masque alternatif avant le terme des 4 heures d’utilisation, ou en cas d’inconfort lié au port. Dans ce dernier cas, il faut privilégier l’utilisation d’un masque FFP1, dont la portabilité fait l’objet de tests dans la norme

Dans le cas d’un travail de plusieurs opérateurs dans un environnement confiné sans ventilation, le port du masque FFP1 devra être privilégié

DANS TOUS LES CAS LE PORT D’UN MASQUE COMPLÈTE LES GESTES BARRIÈRES MAIS NE LES REMPLACE PAS.